mardi 19 juin 2007

Leçon par l'exemple


Ce fameux morceau de carton n'est pas devenu camera obscura par la seule force du Saint-Esprit. Il a quand même fallu un peu d'ingéniosité, du travail manuel, quelques matériaux... et un peu de temps !
Pour que vous en sachiez autant que les Eaubonniens (?, Eaubonnois, Aguabonnards...???) voici quelques explications et schémas pour fabriquer à votre tour ce fabuleux 6 x 18 que vous ne pourriez trouver dans le commerce qu'à prix d'or!

Cette caméra permet de prendre 4 vues sur un film 120,
avec un angle de champs d’environ 120 ° et une distance focale de 58 mm.
Les dimensions qui sont données le sont à titre indicatif. Elles dépendent en effet de l’épaisseur du carton utilisé.
Je précise tout de suite que j'ai choisi le carton pour des raisons de simplicité. Il est bien évident qu'on peut le faire pour quelques euros de plus en contreplaqué de 5 mm, mais tout le monde n'a pas à sa disposition les outils et l'emplacement nécessaires pour une telle réalisation. J'au pu construire cet appareil sur mon bureau, dans ma chambre... pratique!

Matériel
Du carton fort de 2 mm d’épaisseur
Une règle
Un crayon à papier
Un bon cutter
De la colle en tube
Du papier kraft gommé, blanc ou marron, peu importe
Un petit récipient avec de l’eau et une éponge (pour éviter de passer constamment la langue sur le kraft gommé)
Un trombone ou du fil de fer
Deux bobines vides de film 120
Peinture noir mat en bombe ou en pot (avec un pinceau)
Une épingle
Du gaffer noir
Une lime à ongle (en carton)


La boîte est construite en quatre temps pour former trois modules qui assureront l'étanchéité à la lumière.

I- Premier module : La fenêtre et l’emplacement des bobines (cf plan 1)

Découpez un morceau de carton de 286 mm x 68 mm et marquez au crayon les lignes « a » et « b » comme indiqué sur le plan 1.
Passez un bon coup de cutter selon les lignes « a » sur une face, sans toutefois découper le morceau de carton. Cela vous permettra simplement de le plier dans le sens contraire à votre découpe.
Refaites cette opération selon les lignes « b », mais cette fois ci sur l’autre face. Votre pliure sera donc inversée.
Evidez la fenêtre représentée en gris clair. Ne jetez pas le bout de carton, il nous servira pour en extraire de petits bouts.

Pliez votre carton selon les découpes effectuées. Vous devez obtenir ce qui est représenté sur la figure 2 :
Sécurisez vos pliures en collant des morceaux de papier kraft des deux côtés comme indiqué en rouge sur la Figure 2.

II- Deuxième module : L’intérieur de la boîte
Ce que vous venez de fabriquer doit être imbriqué dans un cadre pour former l’intérieur de votre boîte.

Découpez 2 morceaux de carton de 56 mm x 68 mm.(largeur =56 mm; hauteur : 68 mm) Ceci constituera les côtés gauche et droit de votre cadre.
Découpez 2 morceaux de carton de 56 mm x 232 mm pour constituer le haut et le bas de votre cadre.
Sur le carton que vous destinez au haut de votre cadre, faites une découpe comme indiqué en gris clair sur la figure 3. Ce trou permettra l’entraînement de votre film.

Collez les 4 côtés de votre cadre à l’aide de papier kraft, intérieur et extérieur, en veillant au chevauchement perpendiculaire des grands côtés sur les petits. Le trou d’entraînement doit se trouver en haut et à gauche !
Placez en haut et en bas, à droite et à gauche, de petites cales (27 mm x 3 mm) aux extrémités des grands côtés à 15 mm des bords (cf photo 4).
Dans le cadre, introduisez le premier module, de manière à ce que le logement des rollfilms vienne buter sur vos petites cales (cf photo 4)

Collez côté intérieur et extérieur avec le papier kraft.
Vous pouvez constater qu’ainsi l’ouverture de la fenêtre d’exposition n’est pas totalement
plane ; elle présente une légère courbe. (cf photo 5)
Cela permettra de ne pas avoir une trop grande différence d’exposition entre le centre et les bords de l’image. Vous pouvez choisir d’accentuer cette courbure pour éliminer les différences d’exposition en réduisant la longueur de votre boîte, mais vous introduirez alors une légère déformation.

III) Troisième module : le fond de la boîte

Le principe est identique à ce que vous avez fait précédemment, à cela près que l’on ajoute le fond qui protégera la pellicule de la lumière. (cf. plan 2)
Le dessus et le dessous : 234 mm x 56 mm chacun
Le fond : 78 mm x 234 mm
Les côtés qui engloberont les épaisseurs : 78 mm x 58 mm
Le dessus doit contenir la découpe permettant le passage pour l’entraînement de la pellicule : à 10 mm du bord avant gauche, découpez sur 12 mm de large et 38 mm de long.
Le fond doit aussi être découpé pour permettre de lire le numéro d’avancement des vues : une petite fenêtre de 11 x 14 mm à 47 mm du bord gauche et 33 mm du bas. Conservez ce petit bout de carton, il vous servira pour créer un « bouchon » qui protégera la pellicule de la lumière ; cela ne vous empêche pas de mettre un filtre rouge inactinique en plus !
Coupez une bobine 120, vide de manière à obtenir une partie de tige d’environ 1,5 cm. Limez le trait de coupe pour ne pas avoir d’aspérités. Cela deviendra le bouton d’entraînement du film qui sera passé dans la fenêtre que vous venez de découper.

IV) Quatrième module : l’avant de la boîte

Il est vrai que l’on aurait pu choisir de fixer un « corps avant » sur le premier module. Cela aurait fait moins de travail, mais j’ai craint que le chargement de la pellicule soit moins aisé et j’ai surtout voulu jouer la carte de la sécurité vis à vis de la lumière. Avec ce quatrième module, la pellicule se trouve enfermée par une chicane bien étanche. (cf.plan 3)
La construction est toujours surle même modèle :
Le dessus et le dessous : 242 mm x 58 mm chacun
Les côtés : 58 mm x 78 mm
La face avant englobera les épaisseurs des autres côtés : 82 mm x 242 mm
Comme précédemment, le dessus contient la découpe pour l’entraînement de la pellicule : à 14 mm du bord avant gauche,
découpez sur 12 mm de large et 33 mm de long.
La face avant de votre boîte doit être découpée en son centre pour permettre le positionnement de votre sténopé.

V) L’obturateur
Vous fabriquez en même temps l’obturateur et le déclencheur en découpant un morceau de carton en forme de « L ». Une branche plus large que l’autre protège le sténopé de la lumière, la plus fine permet de faire pivoter l’ensemble, découvrant ainsi le petit trou. Une simple épingle piquée dans un coin et à travers de la face avant de la boîte permet ce pivotement. De
manière à bloquer et à maintenir votre obturateur, utilisez des chutes de carton que vous collez autour de lui quand il est dans sa position de repos.










VI) Les finitions
Première chose à faire : peindre en noir toutes les parties intérieures de la boîte.
Par prudence – ce n’est que du carton, fort certes, mais du carton quand même ! – protégez l’extérieur de votre boîte en la recouvrant de… ce que vous voulez. Le plus simplement, j’ai utilisé de la peinture acrylique qui l’imperméabilise un peu. J’ai également renforcé toutes les arrêtes du module extérieur par précaution et pratiqué quelques encoches pour ouvrir plus
aisément la boîte.




Le petit bout de carton que je vous avais conseillé de conserver lors de la construction du module 3 doit être collé sur un plus grand bout (cf photo ). Avec du ruban adhésif, il pourra s’ouvrir et se fermer vous laissant voir le numéro de la vue lors de l’avancement de la pellicule. Ce cache vous permettra en même temps d’avoir un petit « pense-bête » : le diaphragme de votre sténopé, le numéro des vues à afficher…N’oubliez pas vous venez de construire un 6 x 18 ! Ici, une vue utilise la même longueur de pellicule que 3 vues en format 6 x 6…


Pour faire avancer votre film, vous avez besoin d’un petit bouton. Prenez l’une des deux bobines de roll-film 120 et découpez là, à environ 1,5 cm d’une des extrémités : Passez votre coupe au papier de verre afin de bien lisser ce nouveau bout et ne pas vous blesser par la suite.
Détendez votre trombone et retordez le pour l’adapter aux dimensions de l’ouverture de la bobine : il servira de liaison d’entraînement entre votre nouveau bouton de bobinage et le support de votre pellicule.

A vous de jouer, maintenant!
Vous pouvez cliquer sur les images pour les voir en plus grand, ce qui vous facilitera la tâche surtout pour les plans ! :-))
Si vous me laissez un message (avec votre adresse mail) je peux également vous envoyer un pdf de cette construction!

11 commentaires:

jean luc werpin alias stenopik a dit…

re-bonjour,

je suis preneur du PDF proposé. je pense le constrire en polystirène choc.
jeanluc@werpin.name
http://stenopik.canalblog.com

mistinguette a dit…

moi aussi, je serai preneuse du pdf pour me lancer dans cette grande aventure du sténopé !!!
mmoscardo[arobase]yahoo.fr

Photoplane a dit…

Pouvez vous me préciser les diamètres des sténopés panoramiques (construction 1 et 2).
Je désirerais aussi le .pdf pour la contruction.
photoplane@free.fr
Enfin voici mon blog dédié à la photo aérienne avec un sténopé :
http://ppstenope.blogspot.com/

exemple a dit…

Je crois important à découvrir le pdf en question.

Anonyme a dit…

Bonjour,

je suis intéressé par le(s) PDF de vos constructions ainsi que votre méthode pour le trou car j'en ai testé plusieurs (avec un succès assez relatif).

matthieu.brard@laposte.net

Fred a dit…

Bonjour; votre sténopé semble remarquable, j'aimmerai construir le même pouvez-vous me faire parvenir le plan au format PDF

Bien cordialement

Fred

panchromatique@gmail.com

Benoit a dit…

Bonjour, pourriez-vous m'envoyer le pdf concernant votre sténopé, sa construction m'enchante d'avance... Merci et bravo !
benoit.a.gros@free.fr

Marine a dit…

Bonjour, pouvez-vous me faire parvenir le PDF

Bien cordialement

Fred

fredphot@gmail.com

Anonyme a dit…

Bonjour,

Votre article est excellent!

Pourriez-vous m'envoyer le fichier PDF à mon adresse mail?

Merci par avance.

Patrice
matusz@graphite-digital.com

Anonyme a dit…

Je viens de tirer les premiers négatifs du 6*18 : magnifique !!!
Merci beaucoup pour ces judicieux et brilants conseils de fabricatio.
Olivier
bernward1015skynet.be

Patrice a dit…

Bonjour,

bien bel article sur la construction d'un sténopé panoramique.
j'ai débuté le sténopé en bricolant le bouchon de mon reflex numérique, mais maintenant je souhaiterais passer à l'argentique...
Si vous avez toujours le Pdf pourriez vous me l'envoyer à cette adresse :

jetuil[arobase]vue-en-gris.net

Merci, votre site est Formidable.

Patrice